Un proche de Harper accusé de nouveau

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La GRC dépose des plaintes contre Bruce Carson

Bruce Carson, un ancien conseiller du premier ministre Stephen Harper, fait face à trois nouvelles accusations de marchandage prohibé dans le secteur de la politique de l'énergie.

La GRC qui a déposé les plaintes dit que ça s’est passé  après que Carson avait quitté le bureau du premier ministre en 2009 .

À cela s’ajoute une plainte de trafic d’influence. Carson devra comparaître devant en cour à Ottawa, le 18 Juin.

Il faisait face déjà à un chef d'accusation de trafic d'influence de l’automne dernier après que la GRC avait saisis  ses relevés bancaires.

Carson a quitté le cabinet du premier ministre Harper en février 2009 pour  diriger  l'école de l'énergie et de l'environnement du Canada à l'Université de Calgary.

Aucunes des allégations n’ont été prouvées,  ni testés en cour.

Dans l'affidavit déposé à l'automne dernier la GRC allègue que des courriels obtenus par la GRC indiquent que Carson a essayé de faire pression sur les membres du gouvernement Harper et sur bureaucratie, y compris le greffier du Conseil privé et Nigel Wright,  l’ancien chef de cabinet de Harper.

La constable Marie-Josée Robert  de la GRC,  allègue dans des dossiers déposés en cour que des courriels saisis par la GRC, sont « des exemples convaincants établissant  que Carson a commis l'infraction de fraude sur le gouvernement en ayant ou prétendant avoir de l'influence auprès du gouvernement ou d'un ministre ou d'un fonctionnaire ... »

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires