La fiancée de Dimitri Soudas est sous enquête

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le couple se creuse un immense trou

L\'envers de l\'amour politique...

 

 

 

Dimitri Soudas a été congédié de son poste de directeur-exécutif du Parti conservateur par Stephen Harper dimanche dernier.

Maintenant c’est sa bien-aimée, la députée Ève Adams qui est sous enquête par le parti à la demande de Harper.

Ça va de mal en pire pour le duo amoureux.

Soudas un confident de longue date de Harper a pris la porte parce qu’il s’était ingéré sans permission de Harper dans la lutte pour la nomination conservatrice dans une des nouvelles circonscriptions que Adams convoitait.

Adams veut quitter sa circonscription de Mississauga Brampton en banlieue de Toronto ou sa réélection n’est pas garantie pour se lancer dans Oakville-North Burlington en banlieue de Hamilton.

Harper avait fait revenir Soudas pour diriger l’organisation conservatrice en vue des prochaines élections, mais à condition que Soudas ne joue pas du favoritisme pour faire passer Adams.

Bien que’il avait même signé un contrat pour Harper respectant cette consigne, Soudas a fait le contraire.  Il a commencé à travailler pour Adams, une femme que Soudas a dit aux journalistes qu’il « aime à la folie. »

Ce n’était pas la folie qui manquait.

Quelqu’un a fouillé dans le magnifique grand ordinateur du parti situé à Ottawa qui énumère tous les électeurs canadiens, leurs adresses et leur allégeance politique.

Et comme par miracle, la portion de la liste pour Oakville-North Burlington est tombée dans les mains des organisateurs d’Adams.

Entretemps un membre de l’exécutif locale, Wally Butts, qui s’était plaint à Ottawa s’est vu mettre à la porte. Il a écrit à Harper.

Le président de l’association conservatrice de la circonscription, Mark Fedak, a écrit une lettre de cinq pages pour se plaindre à Harper, co-signée par les 28 membres de l’exécutif conservateur.

La circonscription de la région de Hamilton qu’Adams lorgne en est une des nouvelles qui sera ajoutée à la carte électorale en 2015, suite au redécoupage. Elle est plus propice à faire élire un député conservateur. 

Soudas, bien qu’il n’est plus le directeur-exécutif du parti, dit que la raison qu’il a aidé la députée Adams est parce qu’elle est tombé par accident le mois dernier et qu’elle a subi une commotion cérébrale.

En dépit de sa blessure, Adams siège toujours comme secrétaire parlementaire du ministre de la santé, un poste que le chef de l’Opposition Thomas Mulcair dit qu’elle devra quitter.

Adams est toujours en place, bien que l’enquête des conservateurs sur ses agissements politiques continue toujours.

Reste à voir si elle finira comme Helena Guergis que Harper avait mis à la porte.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires