Harper lance un avertissement aux siens

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il lui faut plus d'argent pour ses élections

Au Canada c’est l'argent, pas les discours politiques, qui gagnent les élections.

L’argent est essentiel pour acheter les pubs de télévision qui sont si indispensables et que coûtent si chères. Une pub de 15 secondes au national peut coûter jusqu’à 75 000 $.

Depuis qu’il est venu au pouvoir en janvier 2006 Stephen Harper et ses conservateurs ont toujours surclassé les libéraux à ramasser des contributions électorales.

Mais les choses ont changé.  Pour la première fois cette année, les libéraux sous leur nouveau chef Justin Trudeau, menacent de rattraper et même de dépasser les conservateurs.

À la fin de décembre 2013, trois jours avant la fin de l’année, les libéraux avaient recueilli 1 854 902 $  qui les plaçaient presque nez à nez avec les conservateurs qui avaient  recueillis à peine 145 098 $ de plus.

Harper ne cachait pas son inquiétude. Il a fait circuler une lettre à ses partisans les informant en noir sur blanc « Le succès de notre Parti ces 10 dernières années découle de notre capacité à recueillir constamment plus de fonds que l’Opposition. »

La lettre aux militants conservateurs va plus loin. Elle lance un avertissement clair :

« Justin Trudeau et les libéraux font du financement leur priorité première, et travaillent fort pour combler l’écart. Cela ne doit pas se produire. »

C’est vrai que Trudeau travaille très fort pour ramasser autant d’argent que les conservateurs.

Et c’est vrai, comme le dit Harper, que les conservateurs  sont depuis la dernière décennie les champions hors pair du financement politique.

C’est également une des raisons qu’après qu’il est arrivé au pouvoir Harper a commencé à réduire chaque année les contributions électorales de l’état aux partis politiques.

Autrefois un parti politique recevait 2 $ par année de l’état pour chaque vote qu’il avait obtenu aux élections précédentes.  Stephen Harper a réduit  le  montant à 50 cents par vote par parti l’année prochaine, et en 2015 ça sera zéro cents par vote par année. 

En  2015, qui pourrait bien être une année électorale, les partis politiques seront complètement sevrés des subventions par vote. Ils dépendront totalement de la générosité de leurs partisans.

Donc Élections Canada ne payera plus les partis politiques pour faire des élections. Cela  permettra au fédéral d'économiser près de 30 millions $ par année.

C’est pourquoi la guerre aux dons des partisans qu’on a connue cette année reprendra des plus belles en 2014.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires