Justin Trudeau toujours No. 1

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Mais rien sur l'impact de sa marijuana

Toujours numéro 1!

Un nouveau sondage de la firme Nanos nous révèle toutes sortes de choses sur la politique fédérale, en particulier sur les retombées de la corruption au Sénat, mais rien du tout sur la marijuana de Justin Trudeau.

Le sondage a été complété entre le 18 et le 22 aout, une journée avant que l'aveu choc de Trudeau sur la mari est sorti dans les médias. Donc il faudra attendre au prochain sondage pour gauger l'impact de la déclaration de Trudeau.

Ce que le sondage nous dit clairement c'est que Trudeau n'est pas un homme de paille.

Ceux qui l'ont traité de poids-léger ont fait erreur. Depuis le début de l'année, Trudeau est toujours confortablement en avant de Stephen Harper par au moins cinq points, et se dirige vers un gouvernement minoritaire si rien ne change. Harper a raison à s'inquiéter.

Les libéraux sont à 36 % dans les intentions de vote, pas tout-à-fait assez pour être majoritaire au parlement, mais bien assez présentement pour former un gouvernement. Les libéraux ont deux points de plus qu'ils avaient au mois de juin. Ça fait neuf mois de suite qu'ils sont en avant des conservateurs.

Cela a porté Nik Nanos, le grand patron de la firme, à dire « Je crois que nous sommes en train de voir une tendance - un nouveau « normal » avec des libéraux dirigé par Trudeau en première place. »

Les conservateurs restent proches à cinq points, mais ne sont pas en train de rattraper leurs adversaires libéraux.

Les conservateurs de Harper sont à 29,4 % le plus bas qu'ils ont été toute l'année. Pas encourageant!

Le NPD est toujours à 25 %, immobile comme s'il était coulé dans le ciment.

Le sondage Nanos est le deuxième de suite ou les répondants nous disent que la corruption politique y compris celle au Sénat est une question plus importante pour eux que la santé, par un score de 17 % à 12%.

Cela indiquerait que Stephen Harper sera mieux aux scandales du Sénat au plus tôt possible.

Ce n'est pas pour rien qu'il a prorogé le parlement. Mettre la clef dans la porte jusqu'à la fin d'octobre l'a débarrassé de l'Opposition qui lui lançait le scandale de corruption sénatoriale dans la face, jour après jour.

Pas de grande surprise, sur l'économie qui est toujours le sujet qui préoccupe le plus les répondants à 35%, un remarquable 11 points de plus que les score de 24 % il y a deux mois.

Cela est possiblement le plus important changement de tout dans le sondage. Messieurs et mesdames en politique, inquiétez-vous de notre économie. Elle nous préoccupe, plus que la corruption et plus que la santé.

 

 

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires