Lisa Raitt fait un travail superbe

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le chemin de fer fait exactement le contraire

La nouvelle ministre des transports Lisa Raitt fait un travail remarquable dans la crise de Lac-Mégantic tandis que le Montréal, Maine and Atlantic Railway fait tout ce qu'on ne doit pas faire dans une telle situation.

Ça pourrait tourner bien mal pour la compagnie de chemin de fer et son président Ed Burkhardt. Déjà il n'est pas l'homme le plus populaire à Lac-Mégantic.

Lorsqu'on a demandé à la ministre Raitt de se rendre sur le lieu elle y était dès le lendemain. Lorsqu'on a demandé de l'argent du fédéral, elle a fourni 25 millions $ immédiatement au Québec, et a promis un autre 35 millions $ plus tard.

Et ça d'une ministre qui ne parle pas la langue des sinistrés. Pas pire du tout!

Lorsque le président du comité des transports, le député conservateur Larry Miller, a dit que son comité n'avait pas besoin d'étudier le désastre avant ses réunions d'automne, Raitt aurait répondu : « Non Monsieur, vous allez siéger maintenant.» Et le comité a commencé à siéger dès le lendemain. Miller a réussi à sauver sa jobbe.

Raitt avait six nouveaux règlements sécuritaires pour les chemins de fer le lendemain. Ils ont été présentés au comité et adopter immédiatement. Quelques-uns des règlements étaient du réchauffé, mais au moins c'était quelque chose pour le comité.

Les maires de sept des villes le long de la voie ferrée du MMA ont demandé à rencontrer la ministre. Plutôt que de les faire attendre, elle leur a répondu « Oui, demain après-midi à Dorval, »

Ce n'était pas le « spectacle » qu'elle voulait, mais une franche discussion à huis clos, exactement ce qu'elle a eu avec eux. Ils lui ont dit qu'ils voulaient former un « comité de travail. » Elle a répondu « Oui messieurs » et ils en ont un le jour-même.

Les victimes et les sinistrés n'auraient pas pu demander plus d'une ministre, surtout d'une qui venait tout juste d'arriver au poste.

Pendant ce temps-là, les choses allaient de mal en pis pour Montréal, Maine et Atlantic Railway. La Sureté du Québec a fait une descente aux bureaux de la Montréal, Maine et Atlantic à Farnham. QC.

Est-ce que la MMA sait ce que ça veut dire quand deux grosses armoires à glace arrivent chez-vous et prennent tes dossiers?

Ça veut dire que c'est le temps de trouver un avocat.

Et quand un policier dit que la descente était « une démarche normale »

Ça veut dire que c'est le temps de trouver un second avocat.

Surtout quand la petite ville en question t'envoie une mise en demeure pour que tu rembourses la ville pour les 4 millions $ qu'elle a payé aux travailleurs sous-traitants que tu avais toi-même engagés pour aider à nettoyer les dégâts dans la ville.

Il y en a qui savent exactement quoi faire lors d'une crise, et il y en a d'autres qui n'ont pas la moindre idée.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • guy rossignol
    30 juillet 2013 - 09:15

    Elle ne parle pas français...dans un pays officiellement bilingue? c`est une ministre unilingue anglophone. Le gouverneur du maine parle français lui.... (y en a qui ont du respect et d`autre non) pays de colonisé...voila ce que nous somme pour les canadians...