Harper quitte le Canada pour le Pérou

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il ne veut pas faire face aux journalistes d' ici

Stephen Harper a quitté le Canada pour le Pérou et la Colombie hier ou il sera pour le reste de la semaine, évitant ainsi d'avoir à défendre son gouvernement dans l'affaire du scandale du 90 000 $ payé au Sénateur Mike Duffy.

John Baird, le ministre des affaires étrangères, a changé de place avec le premier ministre à la Chambre des communes hier et pour donner les explications que le premier ministre aurait dû donner.

Le jour précédent, Harper avait rencontré son caucus de députés et de sénateurs mais n'a jamais expliqué réellement le fond du scandale, sauf pour maintenir que son gouvernement est très honnête.

En arrière de la salle les journalistes tenaient à crier leurs questions à vive voix sans réponse de Harper pendant que ses députés criaient après les journalistes.

Ailleurs au parlement, Thomas Mulcair, chef de l'Opposition déclarait que la seule façon qu'on pourra savoir ce qui s'est vraiment passé sera de faire appel à la GRC pour qu'elle entreprenne une enquête complète.

Devant son caucus Harper a qualifié le scandale de rien de plus qu'une « distraction » de la sorte qui arrive de temps en temps.

C'est la première fois qu'un chef de cabinet, sans explication valable, donne 90 000 $ à un sénateur pris avec la main dans le sac.

Et que ce n'est pas plus qu'un divertissement pour le premier ministre.

Et que le sénateur dit que c'est pour « garder mon silence. »

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires