Cordez-les deux par cellule dans les prisons

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ils vont apprendre à se connaître comme ça

Le gouvernement Harper a décidé de mettre deux prisonniers par cellule dans plusieurs prisons fédérales. Cela va à l'encontre la Chartre des droits de la personne des Nations-Unies depuis 10 ans.

C'est ce qui révèle des documents confidentiels rendus publiques la semaine dernière.

C'est quelque chose qui ne dérange pas beaucoup Stephen Harper qui boude l'ONU depuis quelques années.

Le ministre de Sécurité publique Vic Toews a dit il y a deux mois qu'il ne voyait "aucun problème" avec la double occupation des cellules.

Maintenant nous avons la confirmation que le gouvernement Harper passera à l'action à la suite de ce que le ministre laissait savoir.

Mais le gouvernement conservateur, sachant combien la décision sera impopulaire, a décidé de ne pas faire beaucoup de bruit avec l'annonce.

Les experts en incarcération avaient prédit que les lois pénales de Harper rempliraient très vite nos prisons, et d nouvelles prison nous coûteraient 5 milliards sur 5 ans.

Mais si Harper corde les prisonniers comme des billots, deux par cellules, les coûts de construction seront grandement diminués et Harper pourra dire « Je vous l'avais dit que ça ne coûtera pas grande chose. »

Le gouvernement prépare un tel projet pour éviter d'avoir à construire de nouvelles prisons. Harper a promis il y a un an qu'il n'aurait pas besoin de bâtir de nouvelles prisons pour loger tous les nouveaux prisonniers qu'il avait l'intention de faire condamner sous ses nouvelles lois plus sévères.

Les nouvelles politiques vont directement à l'encontre de ce que le gouvernement Harper disait l'année dernière.

La double occupation des cellules est décrit par les experts des Nations-Unies comme étant « inapproprié en tant que mesure permanente de logement dans le cadre de bonnes corrections. » On sait ce qu'il arrive lorsque qu'on empile des êtres humains dans des espaces restreintes pour de longues périodes de temps.

Mais Harper, s'en fiche des conditions de vie des prisonniers. Ce sont les victimes et leurs familles qui votent, pas les condamnés.

On s'attendait à la décision parce que des plans et devises de la construction de nouvelles cellules de Harper dans nos prisons existantes montraient qu'il y aurait de la place pour un deuxième lit dans les cellules rénovées.

Dans certains pays au Moyenne Orient, on place jusqu'à trois, quatre ou même une demi-douzaine de prisonniers. On n'est pas rendu là jusqu'à date dans le Canada de Harper. Mais donnons-lui le temps.

Les plans décrivent les changements comme étant pour «Accommodement Double» indiquant des cellules conçues pour un détenu seront occupées par deux.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires