Trudeau veut décriminaliser la marijuana

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ça plait aux étudiants et aux profs

Pas aux enfants!

Trudeau est allé visiter une école secondaire à Charlottetown dans le cadre de sa campagne pour la chefferie libérale.

Les jeunes sont allés droit au but : la marijuana ???

Trudeau n'a pas hésité du tout. Il a dit qu'il est en faveur de sa «décriminalisation.»

«Je pense que nous devons reconnaître tout d'abord que la guerre contre la drogue, telle qu'elle existe actuellement, ne fonctionne pas», a déclaré Trudeau.

Le système actuel impose un casier judiciaire sur les Canadiens qui consomment de la drogue, tout en permettant aux organisations criminelles de tirer profit de son interdiction.

Trudeau s'est dit «un grand partisan» de la dépénalisation, ajoutant que la prochaine étape serait possiblement la légalisation.

Il voudrait qu'on permette au gouvernement de taxer et de règlementer la vente de la marijuana. On suppose, comme la vente des cigarettes et de la boisson.

Il a ajouté qu'on devra éloigner la marijuana des enfants, et ceux qui sont d'âge devront produire des pièces d'identité avant de pouvoir acheter en acheter. Un peu comme ceux qui achètent des cigarettes au dépanneur, on suppose.

Trudeau s'est adressé directement aux étudiants : «Parce que vous n'êtes pas autorisés à acheter des cigarettes ou des boissons alcoolisées. Parce que ce n'est pas bon pour vous.»

Les profs dans la salle semblaient bien d'accord et heureux d'entendre ces paroles.

Trudeau a ajouté que «même si un certain nombre d'études» ont montré que la marijuana est moins dangereuse pour la santé que l'alcool et le tabac, la drogue peut également agir sur le développement du cerveau si elle est utilisée pendant l'adolescence.

Il a soudainement constaté que certains élèves dans un coin de la salle ne portaient pas trop attention à ce qu'il disait.

L'ancien prof d'une école privée en Colombie-Britannique a lancé : «Et l'effet que la marijuana a sur un cerveau en développement est démontré par le murmure dans le coin de la salle en ce moment.»

Son commentaire a provoqué des rires et des applaudissements des étudiants et du personnel enseignants.

Même si le Canada la décriminalise, la marijuana est toujours illégale aux États-Unis, sauf dans deux états.

«Et même si la mari n'est pas aussi nocive que le tabac ou l'alcool, a poursuivi Trudeau, ce n'est pas exactement un aliment du groupe santé.»

«C'est pourquoi nous devons être conscients du message que nous envoyons sur ce qui est OK. Et ce n'est pas OK, parce que nous essayons d'amener les gens à vivre une vie plus saine.»

Les profs ont aimé entendre ça.

Trudeau a quitté la salle ayant laissé le message qu'il voulait aux deux générations.

Et il y en a qui diront que Trudeau n'a pas de programme politique.

(Un gros remerciement au Guardian de Charlottetown)

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires