Harper agit vite pour contrer Marois

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il veut réassurer les autres premiers ministres

Ça commence...

Le Premier ministre Stephen Harper est commencé à parler aux autres provinces de sa nouvelle position vis-à-vis le Québec.

Brad Wall, le premier ministre de la Saskatchewan, a dit hier que Harper lui avait parlé et lui a dit qu'il n'y aura aucun traitement de faveur pour le nouveau gouvernement du Québec.

Wall a dit qu'il avait eu l'assurance personnelle de Stephen Harper que le Québec n'obtiendra rien de « spécial » du gouvernement fédéral.

«Je pense que le pays a beaucoup changé depuis le dernier gouvernement péquiste au Québec, » Wall a déclaré aux journalistes à Régina.

"Le pays a changé ses attentes du gouvernement fédéral, « a ajouté Wall.

Les premiers ministres de plusieurs provinces craignent que Harper se fende en deux pour plaire au Québec en vue d'éviter un référendum provincial sur l'indépendance.

Wall a dit qu'il avait parlé à Harper plus tôt dans la journée et que Harper lui avait dit que le Québec n'aurait pas de droits spéciaux aux prochains pourparlers sur la péréquation, même avec un gouvernement « séparatiste » en place.

Wall est un des premiers ministres qui veut donner moins au Québec en transferts de péréquation - la formule de financement fédéral destiné à assurer un rapport au même niveau pour l'ensemble des provinces.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires