La stratégie de Marois contre Ottawa

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un pas à la fois Pauline

Pauline Marois a Stephen Harper sur la corde raide hier.

Ça pourrait coûter cher à Harper.

Marois exige la récupération de plusieurs pouvoirs pour le Québec.

Pas question pour elle de se lancer dans un référendum.

Elle ira vers l'indépendance un pas à la fois.

Marois veut le transfert au Québec de la juridiction fédéral sur l'assurance-emploi, la langue, la culture, les communications, les jeunes contrevents et même le registre des armes à feu du Québec que Harper est en train de détruire.

Ce sont des choses que les autres partis à l'Assemblée nationale sont prêts à seconder. Ça serait donc unanime. Ça c'est important pour Marois.

Si Harper cède et dit oui, le Québec obtiendrait des pouvoirs peu importe comment ça passera parmi les mange-canadiens dans le reste du pays.

Si Harper dit non à Marois, ça sera un autre pas pour Marois vers l'indépendance du Québec.

Donnez-lui plus de corde Madame Marois. Allons-voir ce qu'il va faire.

Harper a réagi hier sur la question de l'assurance-emplois. Il a envoyé sa ministre Diane Finley annoncer que jamais il ne cèderait sa responsabilité sur l'assurance-emplois.

Harper aime bien la sévérité de sa loi fédérale sur l'assurance-emploi. Par exemple, si le fédéral vous trouve une jobbe, même si c'est à 100 kilomètres de chez vous, il faut que vous acceptiez, si non, pas d'assurance-emplois.

 

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires