Les élections s'en viennent vite

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ça se voit

Des élections en avance...

Les partis politiques ont commencé à choisir leurs candidats… mais en secret.

Ils ne veulent pas que leurs adversaires connaissent leurs noms.

Les conservateurs de Stephen Harper ont déjà choisi une centaine de leurs 338 candidats éventuels.

Certains d’entre eux ont même déjà été approuvés par Harper lui-même. Mais les noms ne sortent pas. Tu parles d’une organisation bien rodée!

Les libéraux refusent de dire publiquement combien de candidats ils ont choisis, mais certains organisateurs libéraux disent qu’au 1er juillet ils seront en mesure d’annoncer les noms d’une centaine… s’ils le veulent.

Le seul candidat libéral choisi jusqu'à présent que nous connaissons est Stéphane Dion, l’ancien chef libéral.

La meilleure façon de savoir qui a été choisie et par quel parti, c’est quand une nomination sème la pagaille, comme pour les libéraux présentement dans Trinity-Spadina  à Toronto, ou la chicane d’Ève Adams, la bien-aimée de Dimitri Soudas, dans une circonscription en banlieue de Hamilton.

Cela nous amène enfin aux néo-démocrates. Ils gardent  bien secret qui a été choisi à date, et qui a l’intention de se présenter.  On ne sait même pas ce que fera Thomas Mulcair, mais je vous parie qu'il sera candidat à Montréal.

Pourquoi tout ce secret?

Est-ce que ça veut dire que le NPD envisage de nous surprendre au dernier moment possible, juste avant les élections, avec une longue liste de ses candidats choisis?

 

La loi électorale canadienne stipule que le prochain scrutin général est prévu le 19 octobre 2015. Mais nous savons ce que Stephen Harper pense de la loi.

Rappelez-vous qu’en 2008 il était allé voir Michaëlle Jean, la gouverneure générale de l’époque, et, après cinq minutes, il avait réussi à la convaincre qu'il devait y avoir des élections immédiatement  parce que le pays faisait face à un grave danger.

Alors Harper a eu ses élections surprises. Et nous avons eu Harper!

La même chose pourrait se produire de nouveau. Combien de temps le vieil ami de Harper, le gouverneur général David Johnston, serait prêt à attendre avant de faire la même chose que Mme Jean?

N'est-il pas le même Johnston nommé par la reine sur les conseils de Harper? N'est-il pas le même Johnston que celui qui a conseillé à Harper quoi  faire pour résoudre le scandale des enveloppes  brunes de Brian Mulroney?

Ne pariez surtout pas sur la date du prochain scrutin, mais si vous envisagez votre propre candidature, n’attendez pas trop longtemps.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires