La fête a mal tournée

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ou était donc Harper ou son épouse?

Il y avait un petit party pour les ados amis des enfants de la famille de Stephen  Harper à la résidence officiel du premier ministre au 24 de la promenade Sussex, samedi soir.

Le party a duré jusqu’aux petites heures du matin. Mais quelque chose  de malheureux est arrivé.

Une jeune femme de 18 ans invitée à la fête a bu trop d’alcool et est tombée sans connaissance. Elle a dû être transportée  à l’hôpital en ambulance.

On ne sait pas si Harper ou son épouse Laureen Teskey étaient dans la maison à ce moment, ni même  si ce sont eux qui ont appelé  les services d’urgence.

Certains jeunes ont dit plus tard que, lorsque l’ambulance est arrivée, la jeune femme en question était dehors en train de vomir. 

On dit souvent au Canada que Harper contrôle tout, même trop. Il aurait possiblement pu contrôler la fête un peu plus.

Par pur hasard, c’est cette semaine qu’on a publié les plus récents coûts de la sécurité  entourant le premier ministre et sa petite famille.

Les factures indiqueraient une somme de 23 millions $ sur les derniers sept  ans. Les coûts ont augmenté de 129% depuis la première année.

Pas trop encourageant  pour un premier ministre qui se vante de son habilité de gérer les dépenses de l’État.

Sauf que cela inclut une facture d’un million de dollars pour expédier par avion en Inde sa limousine blindée il y a deux ans. Harper ne faisait pas confiance aux limousines du président de l’Inde pour assurer sa sécurité.

Des blogueurs malintentionnés ont écrit cette semaine que pour 23 millions $ ont aurait pu croire que la GRC aurait pu s’occuper des jeunes qui buvaient trop. Sauf que ce n’est pas une des tâches de la GRC.

Le chef de l’escouade de protection de la GRC, qui était si populaire auprès de la famille Harper, n’est plus là.  Le PM l’a nommé ambassadeur canadien en Jordanie, le rêve d’une vie pour l’ancien policier.

Ni la famille Harper ni le bureau du premier ministre ne veulent répondre aux questions des journalistes. On ne sait  toujours pas quel était le rôle de Stephen et Laureen dans l’affaire, qui était la jeune fille, et qui a appelé l’ambulance et comment elle se porte aujourd’hui cinq jours plus tard.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires