Mulcair semble s'adoucir envers Trudeau

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un rapprochement d'une sorte

Alliance prochaine?

 

 

Avant que Justin Trudeau devienne le chef du Parti libéral, le chef du NPD Thomas Mulcair tenait à dire que’il n’y aurait jamais de coalition ni d’entente partisane entre les deux partis.

Mulcair était catégorique. « Les libéraux ne sont pas fiables, » a-t-il dit une fois, sans expliquer la nature de ce manque de fiabilité.

Mulcair ne cachait pas que sa priorité était de se débarrasser de Stephen Harper. « C’est la première priorité, » répétait-il à tous et à chacun.

Mais il critiquait ouvertement Trudeau et son équipe.

À cette époque, les libéraux étaient enterrés en troisième place dans les sondages. Et Mulcair était le seul qu’on voyait remplacer Harper comme premier ministre.

Mais, le temps a passé, et les choses ont changé, comme il arrive dans la vie et dans la politique. Trudeau est devenu le chef libéral et sa popularité a commencé à grimper en flèche pendant celle de Stephen Harper a continué à péricliter lentement.

 

Maintenant Trudeau est celui qui a la meilleure chance de finir en première place aux prochaines élections.

Mulcair est beaucoup moins vite à critiquer Trudeau, et continue à répéter que Harper est toujours la priorité.   Mais il ajoute que qui sait ce qu’il arrivera après les élections.

Le meilleur exemple est venu cette semaine. Harper et ses conservateurs ont attaqué Trudeau pour avoir joué à la légère avec la colère de la Russie contre l’Ukraine lors de son passage à « Tout le Monde en Parle »  dimanche dernier.

Mulcair ne l’a pas traité de « clown » ni de farceur ou de simple d’esprit.

Mulcair ne traite plus Trudeau de « pas fiable » sauf que Harper demeure toujours la cible prioritaire du chef NPD.

Quand on lui a demandé ce qu’il pensait de la décision de Harper de punir Trudeau en ne pas invitant Trudeau ni aucun autre député libéral avec lui en Ukraine, Mulcair n’avait pas un mauvais mot à dire contre Trudeau.

Mulcair a simplement dit qu’il espérait que tout ira bien pour la délégation conservatrice en Ukraine.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires