Des accusations contre Harb et Brazeau

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

suite à une longue enquête de la GRC

 

 

La GRC a porté des plaintes ce matin contre l'ancien sénateur libéral Mac Harb et le sénateur conservateur suspendu Patrick Brazeau.

 

Les policiers ont déposé des accusations de fraude et d'abus de confiance en rapport avec leurs dépenses au Sénat.

Les accusations ont été annoncés par le commissaire adjoint Gilles Michaud à Ottawa. Ils font suite, sans surprise, à plusieurs mois d'enquête par la GRC.

Harb est un ancien sénateur libéral qui a démissionné l'été dernier après que la police a affirmé qu'il n'aurait pas dû recevoir une indemnité de logement pour une résidence située à environ 100 kilomètres au nord d'Ottawa, près de Pembroke, Ontario.

Harb a remboursé  230 000 $ au Sénat.

Brazeau, un ancien sénateur conservateur, a été suspendu du Sénat suite à des allégations au sujet de ses demandes d’indemnité de logement. Il a affirmé qu’une maison où son père vit à Maniwaki, Québec, au nord d'Ottawa, était sa résidence principale et a recueilli une indemnité de logement de près de 49 000 $ qu’il a plus tard remit au Sénat.

Les deux hommes disent qu'ils n'ont rien fait de mal et étaient tout simplement victimes de règles du Sénat ambiguës.

Les anciens sénateurs conservateurs Mike Duffy et Pamela Wallin ont également été suspendus du Sénat suite à ​​les demandes de remboursement de dépenses, mais aucune accusation n'a été portée contre eux.

Michaud, qui est l'officier commandant de la nouvelle division nationale de la GRC qui s’occupe des enquêtes de corruption politique, a dit que les accusations ont été déposé contre Harb et Brazeau seulement après une longue enquête après que les officiers avaient parlé à un grand nombre de témoins et fait l'examen de milliers de documents, y compris des relevés bancaires et des états financiers.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires