Stephen Harper perd deux sénateurs

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Deux de moins...

 

 

 

 

Ils en on eu assez

 

Le sénateur Gerald Comeau, un fier acadien de Nouvelle Écosse  et le sénateur David Braley de Hamilton ont décidé de démissionner.

 

Comeau avait averti Harper il y a quelques mois, et Braley a quitté la semaine dernière.

Les deux sont très polis.  Tous deux ont dit qu’ils démissionnent pour passer plus de temps avec leurs familles, et que bien sûr leur départ n’a rien à voir avec le scandale qui fait rage au sénat présentement.

Comeau a fait un total de 28 ans au parlement, au début comme député à la Chambre des communes dans le temps de Brian Mulroney et puis plus tard comme sénateur. 

Avec trois décennies sur la colline, on pourrait dire que’il a fait son temps. Il aura une pension parlementaire longue comme mon bras.

Avant de quitter le sénat, Comeau a rendu un dernier service  à Harper en s’occupant des procédures contre les sénateurs impliqués dans le scandale des dépenses. Il quittera la Chambre haute la semaine prochaine. Harper ne pourra plus lui en demander.

Comeau était président du Comité de régie interne du Sénat, qui a analysé les dépenses controversées de Patrick Brazeau, Pamela Wallin et Mike Duffy.

Comeau a annoncé sa démission après un point de presse mercredi. Il  a soudainement annoncé qu'il prenait sa retraite, tout en assurant qu'elle n'avait rien à voir avec la crise qui secoue le Sénat depuis le printemps.  Bon soir la visite!

Il s’est dit fatigué des voyages aller-retour constants entre Ottawa et la Nouvelle-Écosse. Comeau a dit qu'il est temps pour lui de passer à autre chose. Il dit quitter l'esprit en paix, estimant avoir fait de son mieux.

David Braley est un gars de grande fierté, un grand succès comme homme d’affaires à Hamilton dans la fabrication d’automobiles. Harper l’a nommé au sénat en 2010. Il avait trois autres années à faire avant sa retraite obligatoire à 75 ans.

Un homme de grande fortune, il est propriétaire à la fois du club de football Toronto Argonauts et des Lions de la Colombie-Britannique.

Quand  ces deux clubs jouaient une partie un contre l’autre on aimait à dire que Braley faisait de l’argent des deux mains.

Braley n’a pas donné de raison pour son départ, mais de ses amis ont dit qu’il était écœuré du scandale au sénat au bureau du premier ministre.

La nouvelle de son départ était déjà sortie. À l’automne, Brayley avait annoncé son départ du sénat par l’entremise d’un journal communautaire de chez lui, le «  Hamilton Community News «   expliquant que son épouse lui avait demandé de songer prendre sa retraite.

Braley a dit que les gestes posés par les sénateurs Mike Duffy, Pamela Wallin,  Patrick Brazeau et Mac Harb l’on fait réfléchir sur sa présence au sénat. Cela en dit long.

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires