Jason Kenney lorgne le leadership de Harper

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il se sert des communautées culturelles

 

 

Stephen Harper ferait mieux de se surveiller.

Le  ministre Jason Kenney a son œil sur  le leadership du Parti conservateur, particulièrement si Harper perd les élections de 2015 aux libéraux de Justin Trudeau.

Kenney, un ancien ministre de l’immigration, monte présentement une immense campagne politique et  ramasse une fortune qui vient en grande partie des membres des communautés culturelles.

Ça pourrait être chaud pour Harper. Kenney connait personnellement des centaines de milliers de néo-canadiens qu’il a ciblés.

Deux et trois fois par semaine Kenney tient des assemblée partisanes titrées « Une soirée avec le ministre Jason Kenney. »

Kenney  « travaille » les différentes communautés culturelles une après l’autre.  Ces adjoints ont appris de ne plus les appeler des « ethniques. » C’est mieux comme ça.

Les invités aux soirées « Kenney » sont pour la plupart des leaders dans leurs communautés.

 Il y a des Grecs, Sikhs, Juifs, Hindous, Portugais, Chinois, Vietnamiens, et une bonne centaine de d’autres communautés culturelles.  Ils passent tour à tour.  Chaque groupe a droit à sa « soirée » avec Kenney.

Ils doivent payer de 1 000 $ à 1 200 $ par personne pour assister. Les assemblées sont petites. Il y a qu’une vingtaine d’invités à chaque soirée. Mais vingt fois 1 000 $ c’est un beau 20 000 $ chaque soir.

Il y a des bénéfices pour les invités. Qui n’a pas un cousin, un frère ou une belle-mère à faire rentrer au Canada?

Et en tant que ministre du multiculturalisme, Kenney a son mot è dire sur quel artiste, groupe de danse, ou musicien a droit à une subvention du gouvernement.

Kenney a déjà 315 000 $ dans le compte de banque de son association conservatrice à Calgary.  Ça c’est de l’argent.  Et les élections sont encore à deux ans d’aujourd’hui. Kenney est à surveiller.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires