Un choix à faire entre les F-35 et les soldats

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ou faire les coupures dans le budget militaire

Harper s\'en va en guerre...

Harper doit décider entre ses précieuses avions d'attaque F-35 et ses soldats. Il n'a pas assez d'argent pour les deux.

Les généraux des Forces armées veulent maintenir le nombre actuel de troupes et toutes les bases militaires, tout en ajoutant les F-35 de Harper.

Le ministère de la défense dit que ce n'est pas possible. On devra couper dans un ou l'autre - avions ou soldats - come la chèvre et le chou.

Harper est toujours engagé à acheter 65 nouveaux F-35, en dépit de l'augmentation des coûts qui sont passés de 9 milliards $ à 40 milliards $.

Plutôt que d'augmenter le budget de 8,9 milliards $ qu'il en coûterait pour acheter les avions F-35, il pourrait couper un bataillon entier de soldats canadiens.

Il y a de bons arguments en faveur d'un ou l'autre choix.

On se rappelle que Harper a gagné sa guerre en Libye seulement avec des avions d'attaque, les vieux F-18 des forces aériennes canadiennes. Pas un seul soldat canadien n'a mis le pied sur le sol de la Libye.

Mais en Haïti après le tremblement de terre, c'était complètement différent. Les avions d'attaque n'auraient servis à rien. Il n'y avait rien à attaquer.

Ce dont on avait besoin était des soldats à pied pour secourir les misérables sinistrés.

La décision de Harper sera difficile. Lorsqu'il est venu au pouvoir il y a sept ans le budget militaire des libéraux était de 14 milliards $ par année.

Le coût a vite grimpé à 21 milliards $. Harper voulait couper le budget cette année, mais ça sera impossible. C'est ça être premier ministre. Les choix sont là, mais ils ne sont pas faciles.

C'est ça être premier ministre. Les choix sont là, mais ils ne sont pas faciles.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires