Moins d'inspections par Transports Canada

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les lignes aériennes s'inspectent elles-même

Transports Canada n'inspecte plus les avions des lignes aériennes au Canada.

C'est l'entreprise privé qui fait ses propres inspections sur ses propres avions.

Transports Canada ne fait qu'inspecter les rapports des inspecteurs des lignes aériennes privées.

Voici comment le plan Harper fonctionne. Depuis l'été dernier, les inspecteurs des compagnies privés font leurs inspections et remplissent un formulaire bien détaillé qui est envoyé par après à Transports Canada.

Les inspecteurs de Transports Canada vérifient ces formulaires, mais ne vont plus sur le terrain faire leurs propres inspections comme auparavant.

Ils se fient à la compétence des inspecteurs du privé.

Autrefois, à l'Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau par exemple, il y avait en moyenne, une quinzaine d'avions par semaine, cloués au sol suite à une inspection par Transports Canada.

Les compagnies privées perdaient beaucoup d'argent. Elles se sont plaintes au gouvernement Harper qui a changer le système.

L'Alliance de la fonction publique du Canada n'aime pas du tout que notre sécurité aérienne dépend maintenant sur des examens de rapports des inspecteurs des lignes aériennes.

Le syndicat blâme les coupures budgétaires de Stephen Harper.

Il dit qu'à force de couper là où il manquait déjà des inspecteurs, Transports Canada n'est plus en mesure de remplir ses tâches d'inspection comme autrefois.

Pour rencontrer ses exigences budgétaires, il a fallu que le gouvernement conservateur dérèglemente l'inspection des avions. Les responsabilités ont été transférées au privé et ça, c'est dommageable, dit le syndicat.

En fin de compte, une centaine de postes d'inspecteurs aériens ont été coupés au pays. Il en manquait déjà une vingtaine à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.

Les lignes aériennes maintiennent qu'il n'y a pas de problème parce que leurs inspecteurs sont aussi compétents qu'étaient les inspecteurs de Transports Canada.

Selon elles, un inspecteur en vaut un autre - à compétence égale.

Beaucoup de voyageurs préfèrent la garantie qu'un appareil soit inspecté par un inspecteur qui ne travaille pas pour la ligne aérienne qui est propriétaire de l'appareil qu'il inspecte.

Ils n'aiment pas que les inspecteurs de Transports Canada n'inspectent que des rapports d'inspection de d'autres inspecteurs sans faire leur propre inspection d'un appareil.

Pour eux s'est comme si dans un hôpital un médecin ne faisait pas l'examen de son patient mais se fiait uniquement à un rapport d'examen d'un autre médecin.

L'Alliance de la fonction publique du Canada s'est donné comme mission cette année de forcer le gouvernement Harper à repenser sa décision de laisser à l'entreprise privé la responsabilité de faire les inspections ses avions.

Le syndicat a mis en ligne sur YouTube une vidéo qui soulève des questions quant à la sécurité aérienne suite aux compressions budgétaires du gouvernement Harper.

Le syndicat dit que ce n'est pas de la mauvaise volonté de la part des compagnies. C'est simplement que les compagnies aériennes n'ont pas assez d'inspecteurs.

Depuis que le nouveau système d'inspections par le privé est en place, aucun avion n'a été empêché de décoller.

Le nouveau système d'utiliser les inspecteurs du privé s'est avéré un grand bénéfice financier pour les compagnies aériennes.

Par contre les lignes aériennes notent que pas un seul avion de ligne commerciale s'est écrasé depuis que le système de Harper est en place. Pour elles, cela prouve la compétence des inspecteurs du privé.

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires