Harper devient notre marchand d'armes

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il choisit certains pays

Après avoir militarisé le Canada, Stephen Harper veut maintenant faire de l'argent à vendre des d'armes canadiennes aux d'autres pays.

Le printemps dernier Harper est allé en Amérique du Sud pour vendre en sourdine des armes canadiennes, sans le dire à personne.

Maintenant on apprend qu'il enlèvera quatre pays de sa liste de pays proscrits, notamment le Brésil, le Chili, le Pérou et la Corée du Sud, qui lui permettra de leur vendre des véhicules blindés.

Son prix d'aubaine : 24 véhicules pour 64,3 millions $ (argent canadien bien sûr). Il y a une fortune à faire à vendre des armes. Demandez aux États-Unis, à la Grande Bretagne, la Russie, même aux très doux Suédois.

Le Canada vend déjà 6,4 milliards $ d'armes par année autour du monde.

Mais il y a des risques. Le Canada de Harper a vendu des véhicules blindés à l'Arabie Saoudite, qui est un pays allié.

Mais l'Arabie Saoudite c'est tourné de bord et les a revendus au Bahreïn ou le régime en place s'en est servi pour mater des manifestations en faveur de la démocratie.

Et c'est le Canada qui a passé pour le gros méchant.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires