Lisa Raitt rend visite à Lac-Mégantic

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Elles note les ravages du train

Lisa Raitt

La première visite à Lac-Mégantic cette semaine de la nouvelle ministre des transports Lisa Raitt s'est avérée un grand succès.

Rait a fait preuve de compassion et de compréhension envers les sinistrés, chose que les gens ont bien compris en dépit du fait qu'elle ne parle pas français.

Rait a été élevé dans la pauvreté et la misère par ces grands-parents qu'elle croyait ses parents. Plus tard on lui a dit que sa grande-soeur était réellement sa mère. La vie était comme ça dans ce temps-là.

Mais en dépit de tout cela, Raitt a avancé dans la vie pour devenir directrice du Port de Toronto et épouser un gars qui est aujourd'hui directeur du Port de Hamilton.

Raitt a voulu dire quelques mots en français, possiblement ses premiers.

« J'avoue que mon français n'est pas à la hauteur du vôtre. » a-t-elle dit, écorchant le français.

C'était évident que le français n'est pas sa première langue, mais ses interlocuteurs ont bien aimé son valeureux effort.

Ça nous rappelle John Diefenbaker en 1958 lorsqu'il a visité Ste-Perpétue dans le comté de Nicolet au début des élections.

On lui avait dit qu'il devrait dire quelques mots en français.

C'est Clément Vincent qui m'a raconté l'histoire plus tard.

Diefenbaker a commencé : « Bonjour, j'espère que mes vœux sont après chier. »

La foule était folle de rire et d'applaudissements. En arrière de la salle un cultivateur a crié « Les miens itou. »

Ça n'arrêtait pas de rire dans la salle. Diefenbaker croyait que c'était pour lui. C'est devenu un classique. Diefenbaker était plein d'entrain et a gagné ses élections même au Québec avec un peu d'aide de Maurice Duplessis.

Lisa Raitt n'avait pas d'argent à distribuer, même si « Ma tante Pauline » et ses ministres pouvaient distribuer des chèques aux victimes au moins elle pouvait leur parler.

Éventuellement le fédéral aura des chèques à distribuer mais ça prend toujours plus de temps avec Ottawa - de 8 à 10 mois. Par exemple, les victimes des inondations à Calgary et Toronto attendent toujours.

Évenetuellement Lac-Mégantic aura sa manne d'Ottawa

 

 

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires