Passe-droit donné au chemin de fer

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pourquoi ce favoritisme par les conservateurs?

Le gouvernement de Stephen Harper sera obligé de revoir la permission spéciale accordée l'année dernière à la compagnie ferroviaire Montréal, Maine & Atlantic Railway de placer seulement un seul opérateur à bord ses trains de marchandises.

Un convoi de marchandise transportant du pétrole brut et possiblement d'autres matières inflammables, a explosé à Lac-Mégantic, dans la nuit du 6 juillet, faisant plus de deux douzaines de morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de la municipalité.

Il n'y avait qu'un opérateur abord le train qui est allé se coucher pour la nuit après avoir fermé et barré son train pour la nuit sur la voie près de Nantes, Québec.

On ne connait toujours pas la cause exacte de la tragédie, mais ce qui est arrivé place aussi le gouvernement Harper dans une position difficile.

En mai 2012 le gouvernement Harper a émis un permis spéciale à la compagnie Montréal, Maine & Atlantic lui permettant de ne pas avoir à placer un deuxième opérateur abord ses trains de marchandises.

C'était tout un cadeau pour la compagnie, une excellente façon de sauver de l'argent. Elle était seulement la deuxième compagnie ferroviaire à recevoir une telle largesse du gouvernement Harper.

Ça faisait suite à une longue bataille entre le Syndicat des métallos et la MMA pour empêcher la réduction du personnel abord les trains.

Pour régler le litige, le syndicat avait finalement accepté de soumettre la question au gouvernement Harper qui a surpris le syndicat en adoptant la position de la compagnie de chemin de fer sur la question.

« C'est inexplicable, ce qu'ils ont fait là, a affirmé aux médias le porte-parole du syndicat des Métallos, Daniel Roy. C'est le gouvernement fédéral qui a des comptes à rendre à la population. Ce sont eux qui ont permis ça. »

À la suite de la décision du gouvernement Harper en faveur de la MMA, des membres du syndicat ont dit qu'un jour le gouvernement Harper aura du sang sur les mains.

Maintenant il semble que le ministère des transports sera obligé d'abolir ce traitement de faveur qu'il a donné à la compagnie.

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires