Paiement secret connu au bureau de Harper

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ce n'était pas un secret autour de Harper

Ça commence à tourner mal pour Stephen Harper avec la police.

On a appris vendredi dans des documents de la GRC que quatre autres personnes dans le bureau du premier ministre en plus de son chef de cabinet Nigel Wright étaient au courant du paiement secret de 90 000 $ au sénateur Mike Duffy.

Harper tient à dire à la police et au public qu'il ne savait rien de l'affaire avant qu'elle sorte aux nouvelles à la télévision le 15 mai.

Le sénateur Duffy dit seulement que le 90 000 $ était pour assurer son silence sur quelque chose. Il ne veut pas dire sur quoi.

Que l'ancien chef de cabinet Wright a gardé Harper dans l'ignorance, c'est une chose, mais que quatre autres fidèles collaborateurs aient fait la même chose, c'est plus difficile à avaler.

La GRC a déposé son affidavit assermenté le 24 juin dans le cadre de son enquête de fraude et abus de confiance dans les comptes de dépenses des sénateurs conservateurs.

"M. Wright se rappelle qu'il a dit aux personnes suivantes qu'il allait fournir personnellement des fonds pour rembourser les frais de Duffy ", dit la déclaration  sous serment de la police.

La GRC nomme les quatre personnes:

Chris Woodcock, directeur de la gestion, le conseiller juridique Benjamin Perrin, David van Hemmen, l'adjoint exécutif de Wright, et le grand argentier du Parti conservateur, le sénateur Irving Gerstein.

Ça fait plus d'un mois que les partis d'Opposition tiennent à dire que l'avocat Perrin était au courant. Maintenant la GRC dit la même chose.

Est-ce possible qu'aucun de ses personnes n'aient soufflé un seul mot au premier ministre ? Pourquoi le garder dans l'ignorance totale ?

Harper a déclaré au parlement le 5 juin que la décision de donner l'argent au sénateur Duffy ne lui avait jamais été communiqué, ni à lui ni aux membres de son bureau.

Maintenant il semble que ce que le premier ministre aurait dit au parlement n'était pas vrai. Si on croit la GRC, il y avait en plus de Wright, au moins quatre autres personnes dans le bureau qui étaient au courant.

Le caporal Greg Horton de la GRC qui a signé l'affidavit, ne dit pas dans son document s'il croit que le premier ministre a été maintenu dans l'ignorance.

Selon les documents déposés à la cour la GRC enquête le sénateur Mike Duffy depuis le mois de mars. C'est plus longtemps que ce qui était connu et même avant que sorte l'affaire du 90 000 $ aux nouvelles.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires