Justin grimpe au Québec; Harper glisse

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

le sondage CROP reflète beaucoup

Le retour du balancier...

Nous avons les résultats du premier sondage CROP qui indiquerait les retombées au Québec du scandale au Sénat sur le gouvernement Harper.

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour le premier ministre Harper.

Il y a même la possibilité que le Parti conservateur puisse être rayé complètement de la carte politique au Québec si des élections fédérales avaient eu lieu cette semaine.

Ceux qui disent que Harper a fait une croix sur le Québec on tort. C'est plutôt le Québec qui a fait une croix sur Harper.

Les problèmes des sénateurs conservateurs Mike Duffy et Pamela Wallin ainsi que la démission de Nigel Wright, chef de cabinet de Harper, ont eu un effet négatif sur la satisfaction des Québécois.

Duffy et Wallin sont tous deux des anciens journalistes de télévision très bien connu au Québec parmi les spectateurs qui parlent anglais.

Il y a aussi que la population du Québec a été bien « cranqué » par la Commission Charbonneau, donc ils réagissent plus que d'habitude à n'importe quel scandale politique.

La satisfaction à l'endroit du gouvernement Harper est glissée à 21% en mai, soit sept points de moins que le mois précédent. Duffy a réellement fait mal.

Les «insatisfaits» ont grimpé de quatre points, à 72%. Cela veut dire que presque trois sur quatre Québécois sont insatisfaits de ce que Harper fait au pouvoir. Un taux de 50 % serait haut; un taux de 72% fait peur.

Tout cela est reflété dans le taux des intentions de vote.

Les libéraux avec leur chef très populaire Justin Trudeau, sont en tête avec 39 % des intentions de vote. Cela s'appelle un ras de marée en préparation.

En deuxième place vient le NPD, la grande vague orange de 2011 qui est glissé à 29 %, un résultat toujours assez respectable, mais pas le résultat convaincant de feu Jack Layton.

Le Bloc québécois de Daniel Paillé arrive en troisième place avec un 18 %. Aucun grand changement là.

La grande défaite dans le sondage revient aux Conservateurs de Stephen Harper qui finissent avec seulement 9 % au Québec. Ce n'est pas fort, cela.

Il y a un vieux dicton au Québec sur les sondages à l'effet que 8 % c'est la famille. Donc 9 % ce n'est pas loin.

Au Québec un parti politique qui est sous le seuil des 10% dans les intentions de vote fait rarement élire plus qu'une poignée de députés, si même cela.

Avec 9% d'appuis, le Parti conservateur pourrait bien être menacé de disparition dans l'ensemble du territoire québécois.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires