Mike Duffy coûte cher à Stephen Harper

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le scandale du Sénat se rend vite au parlement

Autre scandale!

Le scandale des frais d'allocations au Sénat a éclaté dans le bureau du Premier ministre Stephen Harper cette semaine.

Son chef de cabinet Nigel Wright, aurait remis un chèque de 90 172 $ en cadeau à son ami le Sénateur Mike Duffy pour le sortir d'un pétrin.

Un comité du Sénat avait commandé Duffy de remettre le 90 172 $ qu'il n'avait pas eu le droit d'obtenir comme frais de logement à Ottawa.

C'est là que les conservateurs ont commencé à se contredire comme une bande de comédiens.

Duffy a dit qu'il n'avait pas reçu de chèque de Wright. C'était un emprunt qu'il avait obtenu de la Banque royale du Canada, il a dit. Pourtant un homme qui donne un chèque de 90 000 $ doit être capable s'en souvenir. Ou un homme qui emprunte une telle somme doit s'en rappeler.

Wright maintient qu'il avait bel et bien signé un chèque - - un cadeau sans condition pour son ami Duffy.

Le réseau de télévision CTV a mis la main sur un courriel dans lequel Duffy explique qu'il a reçu le chèque mais qu'il y avait un engagement de sa part.

« J'ai demeuré silencieux suite aux ordres du Bureau du Premier Ministre, » Duffy aurait écrit.

Ça veut dire exactement quoi, ça? « Silencieux sur quoi ? »

Duffy ajoute qu'en retour pour son silence le Bureau du Premier Ministre serait « doux » envers lui. Pourquoi « doux ? De quelle façon? »

Il y a un problème pour Wright. La loi est sévère. Elle ne défend toute personne de donner des cadeaux aux politiciens. C'est pour éviter les apparences de pots de vins.

Wright donne-t-il souvent des « cadeaux » aux sénateurs conservateurs?

Si oui, lesquels auraient profité de sa largesse?

Wright maintient qu'il n'en a jamais parlé à Harper. Quelle sorte de chef de cabinet garde son patron dans l'ignorance comme ça?

C'est pire. Des médias ont découvert que Duffy a facturé les contribuables pour des frais de logement pendant qu'il était en vacances en Floride. Erreur d'un adjoint, Duffy répond.

Mais il n'était pas toujours en vacances. Il a aussi facturé le Sénat pendant qu'il était en campagne électorale pour faire élire les conservateurs. Pas catholique!

Wright et Duffy sont toujours en poste. Qu'est-ce que Harper attend pour les mettre à la porte?

Quelle bande de comédiens que nous avons-là! Ou sommes-nous les comédiens de la farce?

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • guy rossignol
    20 mai 2013 - 09:31

    Plutôt les dindons de la farce! Les conservateurs sont tous des profiteurs qui veulent s`engraisser à nos frais. La décadence de la droite...c`est pitoyable Vivement la gauche par respect pour l`humain. G.Rossignol