Cullen embête le ministre MacKay

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un gouvernement NPD? Depuis quand?

Le passé revient... toujours

Chaque fois que le NPD pose une question au Ministre de la Défense Peter MacKay, il réussit à tourner la question contre le NPD plutôt que de la répondre ouvertement.

MacKay accuse le NPD de manquer de patriotisme, de mettre les vies de nos braves soldats en péril en les privant de l'équipement qu'ils ont besoin pour faire la guerre.

Cette semaine le stratagème est tourné contre MacKay.

Le député NPD Nathan Cullen - celui qui a fini troisième dans la course à la succession de Jack Layton - s'est servi du même stratagème.

Il a annoncé que le ministre MacKay lui-même avait voté contre les militaires. Bien oui!

Cullen a rappelé qu'en 2004, lorsque MacKay était un député dans l'Opposition, MacKay avait voté contre 792 millions $ pour des opérations militaires, contre 17 millions $ pour l'hôpital Ste-Anne des ancien combattants à Montréal, et contre 600 000 $ pour les anciens combattants eux-mêmes.

Ça criait contre Cullen dans les rangs conservateurs à la Chambre des communes. Mais Cullen n'avait pas fini.

MacKay a voté contre 6,3 millions $ pour un système de santé informatique pour les vétérans, Cullen continua. contre 2 millions $ pour une piste d'atterrissage à Goose Bay.

Cullen n'arrêtait pas. . . . 22 millions $ pour des pensions, et 49 millions $ pour la sécurité.

Cullen a ajouté qu'il fallait que MacKay comprenne que c'est possible de voter contre un mauvais budget en appuyant tout-de-même « nos braves hommes et femmes » des forces militaires.

MacKay était complètement renversé.

Il a répondu « le gouvernement NPD . . . » à la joie délirante de la députation NPD qui aimerait bien ça être le gouvernement.

En politique on doit toujours se rappeler de nos paroles, même celles vieilles de neuf ans. Et il faut savoir en tout temps qui est le gouvernement, et qui est l'Opposition.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires