Garde de corps du PM nommé ambassadeur

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les diplomates à Ottawa sont furieux ou jaloux

Ami et policier...

Le Premier ministre Stephen Harper a nommé a nommé son garde du corps  au poste d'ambassadeur en Jordanie.

Bruno Saccomani n'est pas un diplomate de carrière mais il est un surintendant de la GRC qui a fait plaisir à Harper et sa famille.

Aux Affaires étrangères nos diplomates sont furieux. Pourquoi choisir un policier plutôt qu'un diplomate pour le poste d'ambassadeur, un poste qui requiert une certaine connaissance de la politique mondiale ? On ne se sert pas de diplomate pour assurer la sécurité du premier ministre ?

Saccomani n'est pas n'importe quel policier. Il est un surintendant à la GRC et a eu cinq ans d'expérience comme policier à notre ambassade à Rome.

Il dirige l'unité de sécurité de Harper, son épouse, et ses enfants depuis 2009. Mais plus important de tout, Saccomani est un ami de la famille Harper. C'est comme ça que Harper fonctionne. Il pense a ses amis.

Il y a des problèmes. Un rapport sur l'unitépublié il y a 15 mois brosse un sombre tableau du moral des 117 policiers qui protègent la famille Harper.

Le rapport blâme des conflits de travail, le harcèlement, la discrimination, l'intimidation et le favoritisme dans l'unité.

Une majorité des policiers ont dit avoir eu des problèmes avec leur superviseur - le surintendant Bruno Saccomani.

Certains se sont plaints d'avoir été réprimandé publiquement ou devant leurs pairs.

Certains se sont plaints de pas être capable de se concentrer sur les tâches parce qu'ils étaient inquiets de la présence de l'officier responsable ce qui ajoutait au risque pour la sécurité du premier ministre, sa famille, d'autres en leur présence, les employés et le grand public, " a dit le rapport.

Un plan a ensuite été mis en place pour résoudre les problèmes. Saccomani s'est vu attribuer un mentor et un entraineur. On lui a donné un exposé de ses responsabilités et de ce qu'on s'attendait de lui.

Le bureau de Harper est venu à la défense de Saccomani qui a conservé son poste en dépit du rapport sur son unité.

Saccomani a ensuite pris un congé de huit semaines. Il est allé en congé de maladie pour subir une chirurgie cardiaque.

Par contre, d'autres membres de l'unité l'on féliciter de la façon qu'il a renforcit la sécurité autour du premier ministre et obtenait de l'équipement plus moderne. On dit que Harper a moins peur que jamais.

On n'est plus dans le temps d'Aline Chrétien qui se servait des sculptures de pierre pour défendre son époux contre des intrus au 24 Sussex.

Il y a certains diplomates à Ottawa qui se demandent s'il y a un besoin accru de sécurité en Jordanie qu'on ne connait pas.

Ou est-ce que c'est à cause du flux de réfugiés arrivant de la Syrie ou la guerre civile fait rage qu'il nous faut un expert en sécurité comme ambassadeur.

Aurait-il un lien avec le 13 millions de dollars d'aide pour la Jordanie que notre ministre des Affaires étrangères John Baird vient d'apporter là-bas ?

Est-ce que Saccomani comprend cette partie du monde comme le comprendrait un diplomate ambassadeur ou comme un policier ?

Ou est-ce que c'est simplement de la jalousie de la part des diplomates canadiens qui se sentent délaissé par un premier ministre qui veut récompenser ses amis ?

C'est la première qu'un policier canadien est nommé ambassadeur canadien. Il y a deux ans Harper a nommé l'ancien policier Julian Fantino ministre associé de la défense pour s'occuper de la commande des avions de chasse F-35.

Un an plus tard il a muté Fantino à l'Agence canadienne de développement international, un poste beaucoup moins névralgique.

On a vu depuis la jobbe que Fantino a fait à l'ACDI.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires