C'est possiblement pire au Sénat qu'on croyait

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le NPD pousse la fouille

Le scandale au Sénat est possiblement pire qu'on croyait.

Le NPD soupçonne la sénatrice conservatrice Pamela Wallin d'avoir refilé aux contribuables des factures des dernières élections fédérales alors qu'elle serait rendue dans des circonscriptions pour aider à des candidats de son parti.

La facture totaliserait quelque 25 000 $ selon les calculs du NPD.

À titre d'exemple, Wallin s'est rendue à Collingwood, en Ontario, le 29 avril avec la candidate conservatrice, Kelly Leitch qui a été élue aux dernières élections.

Wallin aurait également participé à une collecte de fonds à Moose Jaw, le 13 avril, en compagnie du candidat conservateur Ray Boughen.

Les dernières élections fédérales ont eu lieu le 2 mai 2011. Le Sénat, faut-il le rappeler, ne siège pas durant une campagne électorale. Les sénateurs n'ont donc pas à voyager entre la capitale fédérale et la province qu'ils représentent.

«Pendant l'élection fédérale de 2011, la sénatrice Wallin a dépensé plus de 25 000 $ en frais de voyage qui est venu des poches des contribuables.

Le premier ministre Harper a défendu la sénatrice Wallin, qu'il a nommée au Sénat en décembre 2008, en disant que les frais de voyage de cette dernière étaient comparables aux frais de déplacement de tout autre parlementaire venant de cette région du pays.

Mais est-ce que leurs voyages étaient pour contribuer à des fins partisanes?

En deux ans, la sénatrice Wallin a réclamé 350 000 dollars en frais de déplacement.

I

Wallin est parmi trois sénateurs qui ont facturé le plus pour leurs déplacements.

Les autres 102 sénateurs se servent de leurs 64 passes gratuites à bord les avions commerciaux.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires