Un 2e avion canadien pour le Mali?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On songe à s'impliquer plus dans la guerre là-bas

Entre l\'arbre et l\'écorce...

Le premier ministre Stephen Harper songe à envoyer un deuxième avion de transport pour appuyer la mission militaire française au Mali.

Mais il a peur que cela tourne contre lui, et il veut réfléchir avant de prendre la décision de s'impliquer plus dans une guerre qui pourrait finir mal.

Les Canadiens sont partagés. Certains veulent soutenir la mission française. D'autres disent qu'on en a eu assez de la guerre de 10 ans en Afghanistan, suivie d'une mini-guerre en Libye et c'est au tour à d'autres pays d'épauler le fardeau.

Harper étudie la possibilité d'envoyer un deuxième Boeing C-17 ou un de ses magnifiques nouveaux appareils de transport Hercules C-130.

La « mission » pourrait être prolongée de plusieurs mois, mais l'engagement canadien se limiterait à un soutien logistique, nous promet Harper.

Il dit écarter toute intervention directe des militaires canadiens au Mali mais beaucoup de Canadiens ne le croit pas.

On s'attend que Harper dise pour le moment que l'avion mis à la disposition de l'armée française sert uniquement au transport des troupes et de l'équipement entre la France et le Mali. Il ne sera pas utiliser en zone de combat, Harper pourrait dire.

Le commandement de l'armée française tente de déployer le plus de troupes et de matériel possible au Mali et de les acheminer en zone de combats. Il y a déjà 2150 soldats français au Mali.

De son côté, la force d'intervention africaine a fourni 3300 militaires africains.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires