Harper fait la guerre aux syndicats

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ils se batteront en cour contre lui

Le gouvernement Harper se sert de sa grosse majorité au parlement pour faire adopter une loi pour affaiblir les syndicats.

La loi obligera les syndicats à ouvrir leurs livres comptables aux patrons des grosses compagnies, à n'importe quel de leurs membre qui en fait la demande, et à toute la population.

La loi C-377, l'œuvre du député conservateur Russ Hiebert, qui remonte à l'époque réformiste de Stephen Harper, été adoptée mercredi soir au Parlement, quelques minutes seulement avant le congé des Fêtes.

La nouvelle loi obligera les syndicats à dévoiler toute transaction de 5 000$ ou plus, que ça soit un fonds de grève, les salaires des employés, des activités politiques, de l'aide à un petit syndicat en difficulté, de l'aide à des grévistes qui sont de court d'argent, même les dons de charité.

Leurs déclarations devront être publiées sur le site-Web de l'Agence de revenu du Canada juste comme celles des charités enregistrées au Canada.

La loi Hiebert fait rire des vieux syndicalistes.

Il y a plus de 25 000 syndicats au Canada. On estime que ça coûtera au gouvernement Harper 800 000 $ par année pour enregistrer toutes les dépenses des syndicats sur le site-Web de l'Agence du revenu.

On note en passant que c'est plus que coûtait le registre des armes à feu que Harper a aboli supposément parce que ça coûtait trop cher.

Tous les grands regroupements syndicaux, y compris la FTQ et la CSN, se préparent à contester en cour la validité de la loi Hiebert.

Ça coûtera une fortune aux organisations syndicales de se défendre en cour. Pour le gouvernement Harper, ça sera beaucoup moins parce que ce sont les contribuables qui payeront les frais d'avocats de Harper et Hiebert.

Certains députés conservateurs disent qu'ils ont d'autres projets de loi en tête pour faire reculer les syndicats et affaiblir les droits des travailleurs syndiqués.

Mais pour accomplir cela ils devront maintenir leur majorité au parlement.

Ça reste à voir.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires