Harper ne peut pas équilibrer son budget

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Encore en déficit; la dette grimpe de nouveau

Dépensier...

Stephen Harper est parti pour finir 26 milliards $ dans le trou cette année.

Lui qui avait promis d'équilibrer le budget.

Chaque année il manque son coup et on finit avec un autre déficit.

Et chaque année depuis six ans la dette nationale grimpe. Elle s'en va vers 561 milliards $ cette année.

C'est la dette la plus haute dans l'histoire du Canada, même plus haute que dans le temps de Brian Mulroney. Pourtant quand Harper était en Opposition il critiquait Mulroney. C'est ce qui a fait élire Jean Chrétien qui a mis fin aux déficits annuels.

C'est le ministre des finances Jim Flaherty qui a la sale besogne de nous annoncer les mauvaises nouvelles tous les ans.

Cette année Flaherty s'est sauvé au Nouveau-Brunswick pour aller rendre public ses prévisions budgétaires, évitant les journalistes et les autres politiciens à Ottawa

Lorsque les conservateurs sont venus au pouvoir en 2006, ils ont hérité un surplus de 12 milliards $ de Paul Martin, mais Harper et Flaherty ont passé à travers de ça dès la première année et depuis nous avons des déficits chaque année.

Depuis que les conservateurs sont au pouvoir, la dette nationale a grimpé de 150 000 000 000 $! C'est plus que 17 000 $ pour chaque homme, femme et enfant au Canada.

Stephen Harper a beau mettre à la porte des milliers de fonctionnaires et couper des centaines de services aux contribuables canadiens mais il ne peut toujours pas équilibrer son budget.

Flaherty blâme ça sur la situation mondiale. Il dit que ça nuit aux ventes du pétrole de l'Alberta.

Il a beau nous dire que le prix du brut a baissé. Pourtant on ne voit pas la  baisse dans le prix de l'essence à la pompe.

Flaherty dit qu'il s'attend à une perte des revenus de 7,2 milliards $ chaque année pour les cinq prochaines années.

Ce ne sont pas de bonnes nouvelles.

Flaherty dit qu'on n'a pas à s'inquiéter. Tout ira bien. Il y a encore beaucoup de gaz et de pétrole en Alberta et l'économie mondiale reviendra bientôt.

Pourtant il y a 350 000 chômeurs de plus qu'il y avait avant la récession de 2008 en dépit des emplois que Harper se vante d'avoir créés.

Comme administrateur de l'économie, ce n'est pas fort.

Un sondage au début du mois révèle que seulement 17 % des répondants croient que Harper fait un bon travail à gérer l'économie. Pire encore, 16 % ont répondu que Thomas Mulcair ferait aussi bien, et 14 % on dit que Justin Trudeau pourrait faire aussi bien.

Flaherty dit qu'il est sur «la bonne voie» pour un retour «à moyen terme» et vante sa performance comparée à celle des autres pays du G8.

On n'est pas la Grèce ni l'Espagne. Tant mieux. Le monde-là est dans la rue, en révolte.

On ne voudrait pas ça ici.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires