Harper voyage en Inde

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Qu'est-ce qui nous atttend?

Harper en Inde

Chaque fois qu'il voyage en dehors du pays, on se demande quelle gaffe qu'il va nous faire. On avait un gars comme lui autrefois qui s'appelait Jean Chrétien. Deux pareils. Tu ne sais jamais à quoi t'attendre.

Cette fois, Harper voyageait à abord son super transport personnel, le même avion qu'il avait surnommé «le Taj Mahal» lorsque Chrétien s'en était servi pour aller en Inde.

A bord son super jet, Harper a annoncé aux journalistes qu'il avait trois députés indo-canadiens avec lui. Sans doute pour épater ses hôtes.

Venez ici manger des «samossas» (une pâtisserie indienne), leur a-t-il dit.

Pensez à notre réaction si un premier ministre indien venait au Canada et nous annonçait qu'il avait amené trois petits députés canado-indiens avec lui et qu'il les faisait manger de la poutine.

«Regardez comme ils aiment ça.»

Une fois atterrit, le premier ministre Manmohan Singh lui a offert sa limousine blindée, que Harper a poliment refusée. «J'ai apporté mes propres limousines blindées.»

C'est comme si ton invité apportait sa propre chaise à ton dîner.

Mais le spectacle blindé nous coûte cher. Transporter le Cadillac blindé et le Chevrolet VUS en C-17 a coûté 21 239 $ de l'heure, et le vol est de 17 heures dans une direction. Ça monte à 361 063 dollars. Le retour coûtera aussi cher, un autre 361 063 $. On approche le trois quarts de millions.

Peu importe, les Canadiens payeront.

Quand les journalistes canadiens ont appris mercredi que Harper s'en allait visiter un temple sikh, ils se sont demandés : «Quelle gaffe nous attend maintenant?»

Après tout, c'est le même Harper qui avait porté un veston de pêche dans un désert mexicain, et une chemise blanche sur une plage colombienne.

N'oublions pas la fois qu'il s'était perdu dans les toilettes lors d'un G-20. On parle encore à Memramcook, lors des funérailles de Roméo Leblanc, quand Harper avait mis une hostie dans sa poche.

Mais mercredi, lors d'une visite dans un temple sikh, Harper nous a fait honneur.

Il a enveloppé sa tête d'un foulard blanc, et a enlevé les souliers et ses chaussettes avant de rentrer nu-pieds dans le temple, comme il se devait.

Le long soupir des organisateurs indiens a dû même rejoindre la côte ouest du Canada.

Harper c'était racheté. Bravo!

Même les politiciens peuvent nous faire honneur des fois.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires