Un autre ministre coincé dans un scandale

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C'est le 23e ministre

Le ministre des affaires intergouvernementales, Peter Penashue, fait rarement parler de lui à la chambre des communes.

Mais voilà qu'il fait parler de lui cette semaine. Il est impliqué dans un scandale qui remonte aux dernières élections.

Penashue a fait pour 25 000 $ de vols durant la campagne abord les avions de Provincial Airways, mais il n'a payé que 17 000 $.

L'autre 8 000 $ de sa facture a été effacé comme par miracle.

Quel beau cadeau pour un gars qui a fini ministre. Pierre Poutine aurait été fier de cette astuce.

C'est contre la loi pour une société ou une compagnie de faire des dons politiques aux politiciens. La peine peut atteindre jusqu'à cinq ans de prison pour les responsables.

Le Premier ministre Harper a expliqué hier à la Chambre des communes que l'affaire n'était qu'une simple erreur de calcul de la part de l'agent officiel du parti.

L'agent officiel a déjà été remplacé, a ajouté Harper.

Ce que Harper n'a pas dit c'est que peu-après que Harper a nommé l'agent officiel qui ne savait pas compter à la Commission des hydrocarbures extracôtiers de Terre-Neuve et Labrador.

Le leader du Parti libéral Bob Rae a demandé à Harper qu'est-ce qui lui portait à croire que si l'agent officiel ne pouvait pas gérer  25 000 $ en  dépenses électorales, il serait capable de gérer une industrie pétrolière d' un milliard de dollars?

Rae a accusé les conservateurs d'avoir acheté l'élection de Penashue.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires