Le débat sur l'avortement reprend

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Par la porte d'en arrière.

Vote avorté...

Cette semaine 87 députés conservateurs ont voté pour une motion qui est le premier pas vers la réouverture d'un débat sur l'avortement.

Ça c'est plus de la moitié des 166 conservateurs au parlement. Quatre libéraux on fait de même, mais tous les NPD et tous les Bloquistes ont voté contre la motion M-312 qui avait pour but de former un comité pour décider quand commence la vie humaine.

Stephen Harper avait promis aux dernières élections de ne jamais rouvrir la question de l'avortement, mais il n'avait jamais promis qu'un de ses députés ne puisse pas le faire.

Les députés en faveur de la motion veulent à long terme premièrement établir quand commence la vie humaine, et ensuite traduire devant les tribunaux toute personne impliquée dans l'avortement d'un fœtus jugé humain par leur définition.

En dépit du vote final de 203 à 91 contre la motion du député Stephen Woodworth, un fervent catholique de Kitchener en Ontario, les militants députés pro-vie perçoivent le résultat comme une victoire, pour Dieu et pour les enfants.

On s'attendait à environ 38 à 45 députés en faveur de la motion. Le résultat était tout à fait surprenant.

Pour le député conservateur, Stephen Woodworth c'est une grande victoire. Quand la moitié d'un parti au pouvoir vote en faveur de quelque chose ça veut dire beaucoup. Surtout quand le leader vote dans l'autre sens.

Comme dirait l'astronaute américain Jack Swigert : « Houston, we've had  a problem! »

Pire encore pour Harper, 10 de ses ministres et secrétaires parlementaires ont voté en faveur de la motion, y inclus sa ministre de la condition féminine Rona Ambrose.

Au Canada, la cour suprême a rendu jugement en 1988, en faveur du libre-choix des femmes en question de procréation.

Ambrose a dit plus tard qu'elle pouvait voter contre l'avortement et continuer à représenter les femmes canadiennes parce qu'elle a voté en pensant aux femmes qui ont recours aux avortements sélectifs pour avoir ur des bébés garçons.

Des milliers de femmes à travers le Canada aujourd'hui demandent la démission d'Ambrose

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires