Harper refuse les détails sur le budget

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il joue dur de peur d'être critiqué

Harper maintient qu'il n'a pas besoin de fournir de tels renseignements.

Il veut éviter d'être critiqué publiquement pour gaspiller l'argent des contribuables et pour l'ampleur de son déficit budgétaire cette année.

La grande majorité - 64 des 82 ministères et agences du gouvernement -- ont refusé de rendre publique les détails sur les coupures de 5,2 milliards de dollars dans le budget.

On ne sait toujours pas qui a donné l'ordre à ces ministères et agences.

Un avis juridique adressé au Directeur parlementaire du budget, Kevin Page conclut que Harper doit fournir les détails afin que les parlementaires puissent faire leur travail.

Deux professeurs de droit de l'Université d'Ottawa ont conclus que Harper a tort et Kevin Page a raison.

Ils disent que le gouvernement Harper a violé la Loi sur le Parlement en refusant de fournir les renseignements demandés par le Directeur Page.

Page dit que ces détails sont essentiels pour permettre aux parlementaires et à lui-même de vérifier ou l'argent des contribuables est allé.

Harper répond qu'il en a déjà dit assez. Qu'ils s'en tiennent à ce qui a déjà été publié dans le budget qui a été adopté lundi soir.

Selon la loi du Parlement le gouvernement Harper doit divulguer ses données financières et économiques du budget.

Le directeur Page est un « officier » indépendant qui répond au parlement, et non pas à Harper, selon la loi.

Depuis le mois de mars Harper fait tourner Page en rond, sans lui remettre les détails qu'il veut avoir pour faire son travail.

Il reste à voir si Page ira jusqu'au bout et traduira Harper en Cour fédérale ou si Harper pourra s'en tirer indemne une fois de plus.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires