Harper nous fait payer son avocat

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il refuse un avocat gratuit du gouvernement

Pas de problème d\'argent!

Il y deux ans le Premier ministre Stephen Harper a mis à la porte sa ministre de la condition féminine Helena Guergis, sans nous dire pourquoi.  Dehors de son cabinet, de son caucus, du parti conservateur.

Il  même trouvé quelqu'un d'autre pour la remplacer aux élections suivantes.

Il a commandé la GRC de faire enquête. La police l'a vite déclaré blanche comme la neige.

Donc pourquoi Harper aurait-il fait tout ça ?

Parce que son mari Rahim Jaffer a été arrêté par la police avec du « coke » dans son veston, saoul comme un pot au volant a deux fois la vitesse permise ?

 

Depuis quand est-ce qu'on punit une femme pour les niaiseries de son époux ? Il y aurait beaucoup de femmes à punir dans ce monde.

 

Harper a annoncé que son bureau avait pris conscience de "graves allégations au sujet de sa conduite.'' Rien de plus.

 

Guergis poursuit Harper et ses adjoints aujourd'hui pour 1,3 millions de dollars pour avoir ruiné sa vie. Elle les accuse de "conspiration, diffamation, abus d'autorité, négligence, et souffrances mentales." Aucune des allégations de Guergis ont étés prouvées en cour.

Le scandale s'empire.

Harper a mis de côté les avocats de son ministère de la justice qui étaient qualifiés et prêts à défendre gratuitement leur « boss. »

Harper a décidé plutôt d'engager un des grands du milieu juridique canadien, Robert Staley, un avocat torontois de l'étude Bennet Jones de Calgary.

Le problème ? Staley ne travaille pas pour rien. Un avocat comme lui vaut bien 5 000 $ par jour.

Et la cause de Guergis pourrait bien durer plus qu'un an. Et qui payera la facture ?

Et bien, nous-autres les contribuables. Comme d'habitude.

Il n'y a rien qu'on peut faire. Harper une majorité au parlement.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires