Quand les fonctionnaires restent en place

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Entrez un titre

Il y a une chose à se rappeler dans un budget fédéral.

On ne doit jamais faire confiance à ce qui est écrit noir sur blanc dans le budget. Il faut lire entre les lignes.

Le budget d'hier du ministre des finances Jim Flaherty n'est pas l'exception.

Il nous dit que le gouvernement mettra 19 200 fonctionnaires à la porte.

Ceux qui n'aiment pas les travailleurs de la fonction publique - pour eux ce sont des ronds de cuir - se réjouissaient.

Flaherty était heureux de plaire à la base conservatrice qui vote pour Stephen Harper.

Mais que sous question, Flaherty répond que 7 200 des 19 200 départs seront « volontaires » qui veut dire un belle prime de départ, ou une bourse d'études, ou de l'aide financière pour ouvrir un commerce.

Ça nous met maintenant à 12 000. Et le tout est échelonné sur trois ans. Nous voilà descendu à 4 000 travailleurs, qui est bien différent de 19 200.

Mais ça ne finit pas là. Si les choses tournent comme il est arrivée lors des dernières grandes coupures en 1995, un bon nombre de fonctionnaires seront toujours en place la semaine suivante.

« Qu'est-ce que tu fais ici, Jos? Je croyais que tu nous avais quitté vendredi dernier. »

« Oui, ben on m'a rappelé en fin de semaine pour me dire de renter ce matin. Il y a juste moi qui sait où sont les dossiers pour notre projet. »

Et Jos, bien installé à son vieux pupitre, fait la même jobbe maintenant à contrat. Après tout, il faut quelqu'un pour faire le travail qui n'arrête pas juste parce qu'il a eu un budget.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires