États généraux sur le postsecondaire: Timmins comme première étape

Sébastien Pierroz
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les États généraux sur le postsecondaire débuteront officiellement samedi. La première des six consultations, échelonnées sur une quarantaine de jours dans la province, prendra place à Timmins.

Six consultations sont au programme des États généraux sur le postsecondaire.

«Une quarantaine de personnes, essentiellement des étudiants et des enseignants, ont fait connaitre leur présence, mais nous aimerions atteindre le chiffre de 60», assure Alain Dupuy, coordinateur général au Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO).

Selon sa collègue, la coprésidente de l'organisme Geneviève Latour, aucune spécificité à Timmins ne sera au cœur des préparations à la grande discussion: «On ne sait pas encore ce qui ressortira de cette première consultation. C'est justement après que nous pourrons connaitre les besoins précis de Timmins.»

Cinq consultations suivront: Sudbury (2 novembre), Toronto (9 novembre), Windsor (16 novembre), Thunder Bay (22 novembre) et enfin Ottawa (30 novembre). La rencontre dans la capitale nationale sera d'ailleurs celle qui attirera le plus de monde puisqu'une centaine de participants ont déjà confirmé leur présence.

Ces six consultations régionales visent à prendre le pouls des francophones de l’Ontario quant à leurs aspirations pour l'avenir des études collégiales et universitaires en français dans la province.

Elles seront suivies par un «second volet» selon le RÉFO, à savoir un Sommet provincial à Toronto le 22 et 23 février pour mettre en commun les différentes idées émises au cours des consultations.

Possibilité d'une annonce

La création d'une université franco-ontarienne sera bien entendu la cible première des différentes consultations. À cet égard et selon la ministre déléguée aux Affaires francophones Madeleine Meilleur, une annonce pourrait être faite dans les prochains jours. «La gouvernance des universités doit être assurée par les francophones», a rappelé la ministre.

Selon ce qu'a rapporté L'Express de Toronto, l’annonce de ce plan devrait avoir lieu dans la circonscription de la première ministre Kathleen Wynne, Don Valley Ouest, où se trouve Glendon, le campus bilingue de l’Université York.

Organisations: Affaires francophones Madeleine Meilleur, Express de Toronto, Université York

Lieux géographiques: Timmins, Toronto, Windsor Thunder Bay Ottawa Ontario Don Valley Ouest

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires