Une rentrée des classes et beaucoup de défis

Sébastien Pierroz
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si des milliers d'élèves sont de retour sur les bancs de l'école aujourd'hui, la rentrée 2013 met de nouveau en lumière les revendications des étudiants franco-ontariens.

La direction du RÉFO a rencontré le ministre de la Formation des Collèges et Universités Brad Duguid jeudi de la semaine dernière. 

Et pour cause: l'événement coïncide avec le lancement de la grande consultation provinciale pour établir les priorités de l'éducation postsecondaire en Ontario sous l'impulsion du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO).

«L'université franco-ontarienne sera bien entendu la cible première des différentes consultations qui s'échelonneront sur plusieurs mois, souligne la coprésidente du RÉFO Geneviève Latour. La première est d'ores et déjà prévue dès le mois d'octobre à Timmins.» Quatre d'entre elles suivront à Toronto, Windsor, Sudbury et Ottawa.

Elles seront suivies par un «second volet» selon le RÉFO, à savoir un Sommet provincial à Toronto le 22 et 23 février pour mettre en commun les différentes idées émises au cours des consultations. La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) sera également impliquée dans le processus de coordination, tandis que les différentes mises à jour des consultations seront mises en ligne régulièrement.

Autre partenaire: l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO). «La situation démographique dans ces régions démontre un besoin croissant, a de nouveau rappelé mardi son président Denis Vaillancourt, à l'occasion de la rentrée. Une amélioration de l’offre d’éducation postsecondaire permettrait de limiter le risque d’assimilation des jeunes francophones et de développer une main d’œuvre qualifiée bilingue pouvant contribuer à l’essor économique de tout l’Ontario».

Décision gouvernentale attendue

Toujours est-il que le flou demeure sur la position du gouvernement Wynne concernant la mise en place d'un tel projet. La première ministre a toujours dit vouloir élargir la disponibilité des programmes d'études postsecondaires pour les francophones du centre-sud-ouest de l'Ontario, sans véritablement en fixer les tenants et aboutissements.

«Nous avons rencontré jeudi dernier à Toronto, le ministre de la Formation et des Collèges et Universités de l'Ontario, Brad Duguid, explique Mme Latour. On a senti une certaine ouverture. On attend maintenant une annonce dans ce sens.»

Suite aux différentes consultations, le RÉFO devrait présenter un plan d’action à la communauté et au gouvernement de l’Ontario avant le 30 juin 2014.

Organisations: Fédération de la jeunesse franco-ontarienne, FESFO, Assemblée de la francophonie Universités de l'Ontario

Lieux géographiques: Ontario, Toronto, Timmins Windsor Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires